Manga

  • Sélection manga de l’année 2019

    Dans l’abîme du temps

    Par Gou Tanabe d’après H.P. Lovecraft – Kioon (17€)

    A partir de 16 ans

    En 1935, au fin fond de l’Australie, le Pr Nathaniel Peaslee recherche avec frénésie les traces d’une civilisation inconnue. Il ne comprend pas pourquoi, mais il connaît ces lieux, comme si un autre avait implanté des souvenirs en lui. Il sait que quelque chose d’aussi mystérieux que terrifiant se tapit, là, dans les profondeurs du sable du désert…

     


    Beastars

    De Paru Itagaki – Kioon (7 tomes parus)

    A partir de 13 ans

    À l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l’alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface !

     


    Le bateau de Thésée

    Manga - Bateau de Thésée (le)Manga - Manhwa - Bateau de Thésée (le) Vol.2

    De Toshiya Higashimoto – Vega (4 tomes parus)

    A partir de 14 ans

    24 Juin 1989. Une effroyable affaire d’empoisonnement au cyanure de potassium frappe l’école primaire du village d’Oto Usu (département de Hokkaido), faisant 21 victimes. Le coupable désigné est le policier du village, un certain Bungo Sano. Vingt-huit ans après les faits, son fils, Shin, se rend à Hokkaido pour rencontrer ce père qui a toujours clamé son innocence. Mais auparavant, Shin décide de faire un crochet par Oto Usu, où il se trouve brusquement enveloppé dans
    un épais brouillard. Lorsque ce dernier se retire, le jeune homme se retrouve devant l’école primaire d’Oto Usu, qui est censée avoir été rasée après le drame. En réalité, Shin a été mystérieusement transporté dans le village tel qu’il existait, six mois avant la tragédie !


    Lost Children

    Manga - Lost Children Manga - Manhwa - Lost Children Vol.2

    De Tomomi Sumiyama – Kioon (4 tomes parus)

    A partir de 15 ans

    Ran, spécialiste de l’arme blanche, est un soldat embarqué dans un groupe de rebelles. Dans une société régie par un système de castes, les Gathiya sont voués à une vie de misère. Ils placent leurs espoirs de changement dans l’armée révolutionnaire à laquelle appartient le jeune garçon. Mais lui rêve d’autre chose : retrouver Yuri, son frère de cœur, sa seule famille…
    Loin des combats qui rythment le quotidien de Ran, Yuri mène une vie de recueillement dans un village sacré caché au cœur de la jungle. Mais il est lui aussi confronté à la violence des hommes qui s’entre-déchirent dans des luttes de pouvoir. Dans toute cette folie, il ne peut oublier l’existence de son ami.

     


    Heart gear

    Manga - Heart Gear

    De Tsuyoshi Takaki – Kioon (1 tome paru)

    A partir de 11 ans

    Il y a 200 ans, une guerre planétaire a quasiment anéanti l’espèce humaine. La terre n’est plus peuplée que de machines livrées à elles-mêmes… La jeune Roue est élevée par Zett, un robot pacifique, véritable père de substitution, qui la couvre d’attentions. Leur quotidien est bouleversé par l’arrivée d’un nouveau venu, Chrome. Tout juste activé, il prend le rôle du petit frère naïf et maladroit dans leur étrange famille. Zett tente tant bien que mal de lui faire intégrer la notion d’autonomie… Pas évident pour un robot !

     


    La Vie devant toi

    Manga - Vie devant toi (la)

    De Hideki Arai d’après Taichi Yamada – Akata

    A partir de 14 ans

    Sôsuke, aide-soignant dans la vingtaine, vient de démissionner de l’EHPAD au sein duquel il travaillait. Mais grâce à Mlle Shigemitsu, aide à domicile quadragénaire, le jeune homme retrouve très vite un travail : c’est désormais sous le toit d’un vieillard connu pour sa mauvaise humeur, monsieur Yoshizaki, que Sôsuke exercera son métier… L’aide-soignant, encore écrasé par le poids d’une culpabilité inavouée, pourra-t-il assumer ce nouveau quotidien ?

     


    Astra – Lost in space

    Manga - Astra - Lost in Space Manga - Manhwa - Astra - Lost in Space Vol.2

    De Kenta Shinohara – Nobi Nobi (Série finie en 5 tomes)

    A partir de 11 ans

    En 2063, Kanata, Aries ainsi que sept autres de leurs camarades débarquent sur une planète inconnue dans le cadre d’une mission spatiale de leur cursus scolaire. Mais ils ont à peine le temps de commencer à explorer ce nouvel univers qu’ils se voient projetés à des années-lumière de leur point de départ par une étrange sphère d’énergie !
    Comment survivre perdus au beau milieu de l’espace ? Quelle est donc cette étrange sphère qui continue de les poursuivre ? Autant de réponses à découvrir dans ce récit de survie haletant sur fond de science-fiction et de mystères !

     


    Dr Stone

    Manga - Dr Stone Manga - Manhwa - Dr Stone Vol.2

    De Boïchi et Riichiro Inagaki – Glénat (8 tomes parus)

    A partir de 11 ans

    Taiju, un lycéen tokyoïte, est un jour victime d’un phénomène mystérieux : en une fraction de seconde, l’humanité entière est transformée en pierre ! Des milliers d’années plus tard, à son réveil, il décide de rebâtir la civilisation à partir de zéro avec son ami Senku !

     


    Bloom into you

    Manga - Bloom into you Manga - Manhwa - Bloom into you Vol.2

    De No Nakatani – Kana (3 tomes parus)

    A partir de 12 ans

    Suivez le quotidien de deux jeunes filles cherchant à comprendre leurs sentiments. Les deux héroïnes, Tôkô et Yû, n’arrivent pas à tomber amoureuse. Quand quelqu’un leur dit « je t’aime » elles n’arrivent pas à y croire, elles ne voient pas en quoi on pourrait les aimer.

  • Chiisakobe

    de Minetaro Mochizuki (terminé en 4 tomes) – Editions du Lézard noir (15 € le tome)

    Afficher l'image d'origine

    L’excellent manga Chiisakobe, publié aux éditions du Lézard noir vient de se terminer avec la parution ce mois-ci de son 4ème et dernier volume. C’est l’occasion de (re)découvrir cette tendre histoire adaptée d’un roman de Shûgorô Yamamoto, dont l’intrigue se situait à  l’ère Edo et qui est transposé ici dans le Japon contemporain.

    L’entreprise de charpente Daitome vient d’être ravagée par un terrible incendie qui a coûté la vie au patron et à la patronne. Leur fils Shigeji, jeune et brillant diplômé charpentier va en toute logique reprendre la place de ses défunts parents pour tenter de reconstruire l’entreprise familiale, porté par les mots de son père : «Les temps ont beau changer, ce qui est important pour les hommes, c’est l‘humanité et la volonté.»

    Shigeji, cheveux longs, barbe foisonnante, était parti à travers le monde pour s’imprégner de l’architecture des différents pays. Il revient prématurément dans son village natal, et prend sous son toit les deux apprentis de Daitomé qui ont échappé à l’incendie.

    Pour s’occuper du foyer, il engage également Ritsu, une de ses amies d’enfance, devenue orpheline et sans ressources. Ritsu apporte avec elle, dans la maison de Shigeji, 5 enfants turbulents issus de l’orphelinat qui a lui aussi été détruit par l’incendie. Malgré les premières réticences de Shigeji, Ritsu insiste pour garder les enfants et Shigeji se retrouve avec une responsabilité supplémentaire.

    Les 5 enfants ont des personnalités très fortes et atypiques et apportent au récit une dimension à la fois drôle et tendre.

    Chiisakobe raconte comment un jeune homme doit trouver sa voie, et devenir un Homme accompli en surmontant les évènements qui s’imposent à lui. C’est une belle fresque sociale pleine d’humour et au dessin soigné.

    Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

     

  • Forget Sorrow

    Forget Sorrow – Belle Yang

    Pika – 14 €

    Afficher l'image d'origine

    “Forget Sorrow » est un roman graphique autobiographique de Belle Yang, américaine d’origine chinoise.

    Belle est jeune, libre et indépendante. Elle vient de finir de brillantes études et serait à priori promise à un bel avenir. Mais elle est contrainte de retourner chez ses parents et de s’y cloitrer pour échapper à un petit ami violent qui la harcèle et a brisé tous ses rêves et ses espoirs.

    Belle est acculée, brisée, prisonnière dans la maison de son enfance. Elle va profiter de ce temps passé aux côtés de ses parents pour interroger son père sur son propre passé et celui de sa famille en Chine, dans la région de Mandchourie.

    Afficher l'image d'origine

    A travers l’histoire de cette famille, c’est l’Histoire de la Chine rurale du XXème siècle que l’on découvre. Les coutumes, parfois ancestrales, font partie intégrante du quotidien de ces gens : les fils sont soumis à l’autorité des pères, les mariages sont arrangés, le droit d’ainesse prévaut…

    Dans les années 1940, la Mandchourie a déjà beaucoup souffert : L’occupation japonaise et les pénuries ; puis l’offensive de l’Armée rouge Stalinienne contre les japonais, et les pillages. Cela va s’amplifier avec la Révolution culturelle et le Grand bond en avant.

    Ces vicissitudes politiques auront profondément altéré le destin du père de Belle Yang, condamné à fuir, au Japon puis aux Etats-Unis avec sa femme et sa fille. Il a d’ailleurs donné à sa fille Belle le surnom symbolique de « L’oubli du Chagrin ».

    L’Oubli du Chagrin, c’est ce que fait Belle en écoutant son père. Retranscrire les mémoires du passé de ses ancêtres agis sur elle comme une thérapie ; elle peut faire des liens avec sa propre histoire, trouver des réponses à ses questions, retrouver goût à la vie.

    Un superbe témoignage dont le style graphique comme le contenu peuvent aisément être comparés aux œuvres de Marjane Satrapi (Persepolis) ou Zeina Abirached (Le Piano Oriental).

    Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

  • Deathco, la moisson sanglante

    Afficher l'image d'origine

    Dans le monde du crime organisé, même les plus violents et puissants des yakuzas ont une épée de Damoclès pendue en permanence au dessus de leur tête. La Guilde, organisation de l’ombre aux motifs inconnus (si toutefois elle a des motifs), peut décider à tout moment de les faire mettre à mort. Pour cela elle a à sa disposition une armée de moissonneurs (reapers en anglais), assassins improvisés, tous indépendants, qui agissent masqués.