couv_401750

Sélection Aventure de l’année 2020

BD, Coups de coeur

La bête

De Frank Pé et Zidrou – Dupuis (24.95 €)

couv_401750

Palombie, années 1950, un Marsupilami est vendu par des indiens à des trafiquants d’animaux exotiques, qui l’embarquent, parmi d’autres, dans les cales d’un bateau en partance pour Anvers.
Mais la bête parmi à s’enfuir et se retrouve dans les environs de Bruxelles. Il y sera recueilli par François, un petit garçon qui recueille tous les animaux blessés ou malades qu’il trouve.
La vie de François n’est pas facile, sa mère l’a eue avec un allemand pendant la guerre, et il est de ce fait, ostracisé. Ce tome 1 nous raconte la rencontre et la relation entre ces deux personnages.

 

Dans « la Bête », Zidrou présente le Marsupilami pour ce qu’il est réellement : une bête sauvage qui n’aspire qu’à une chose : retourner dans la jungle parmi les siens ! Le Marsu n’est plus le personnage burlesque de la BD de notre enfance, il prend ici toute sa profondeur et en devient presque réel.

Le dessin de Frank Pé est évidemment somptueux et participe à la grande qualité de cet album.

Il s’agit ici du plus belle hommage que l’on ait pu rendre au personnage mythique d’André Franquin.

https://static.lavenir.net/Assets/Images_Upload/Actu24/2020/08/20/a7a162c4-e310-11ea-808f-30efce92e08d_web__scale_0.6364617_0.6364617.jpg?maxheight=513&maxwidth=767&scale=both

https://www.actuabd.com/local/cache-vignettes/L720xH864/frp26-5d80a.jpg?1603364644https://static.lavenir.net/Assets/Images_Upload/Actu24/2020/08/20/34aba7a2-e310-11ea-808f-30efce92e08d_web__scale_0.2378073_0.2378074.jpg?maxheight=513&maxwidth=767&scale=both

 


Le Château des animaux

de Xavier Dorison et Félix Delep aux éditions Casterman.

2 tomes parus.

chateau-des-animaux

Le Château des animaux est une revisite de « la ferme des animaux » de Georges Orwell par l’excellent Xavier Dorison.
Le château est une ferme désertée par les humains et laissée aux mains des animaux qui la peuplaient.
Au fil du temps, les animaux se sont organisés en une société en de nombreux points semblable à celle des Hommes.
Le taureau Sylvio est devenu le président de ce château. Mais bien vite, cette apparente démocratie s’est muée en dictature.
La meute de chiens, devenue le bras armé du pouvoir, soumet la population, la fait travailler durement pour le bénéfice de quelques uns, et puni très durement le moindre soupçon de rébellion.
C’est l’arrivée d’un personnage extérieur, le rat comédien Azelar, qui va faire bouger les choses. La pièce de théâtre qu’il va jouer au château met en scène une dictature. C’est alors que les animaux découvriront, grâce au pouvoir de l’ironie, la réalité de leur condition.
La chatte blanche Miss Bengalore sera celle qui mènera la lutte, son créneau sera celui de la non-violence.
Une fable politique magnifique sur les comportements et les travers ancestraux de l’humanité : la soumission des plus faibles par les plus forts, l’appât du gain, mais aussi la force du collectif et le pouvoir des révoltes.
Le tout jeune dessinateur Félix Delep, dont c’est la première BD, déploie ici tout son talent. Largement inspiré par l’univers Dysney, il n’hésite pas cependant à dessiner des passages de violence crue lorsque le récit l’exige.
Les animaux incarnent à la perfection des caractères très humains qui sont parfaitement rendus dans le dessin.
Grande révélation BD de l’année dernière, le tome 2, paru en ce mois de novembre 2020 est toujours aussi bon que le premier.
chateau-des-animaux_2 chateau-des-animaux_3

Don Véga

De Pierre Alary – Dargaud (16.50 €)

 

bd-vega-scaled

 

1848, Après avoir perdu le Texas, le Mexique perd la Californie. L’Etat ne fait pas encore partie des Etats-Unis mais n’est pas tout à fait indépendant non plus. Ses terres attirent donc les convoitises.

Gomez, ancien militaire, profite de ce flou pour s’approprier des terres et en expulser les paysans. Parmi elles,  celles de la famille Véga, dont le fils vit à Madrid.

Les paysans vont peu à peu tenter une révolte en s’appuyant sur un personnage mythique de justicier masqué : Zorro. Le personnage est incarné tour à tour par différents villageois, qui se servent de lui pour mener de petites actions de rébellion.

Mais un jour, un véritable vengeur masqué débarque sur ces terres, pour mener une attaque contre l’infâme Gomez et ses sbires.

Il s’agit d’une superbe revisite d’un classique qui aura traversé les époques : du roman à la BD en passant par le cinéma ou la télévision. Pierre Alary choisit d’ailleurs un découpage très cinématographique qui rend le scénario très haletant. Il axe son récit sur les dessous politiques du mythe, rajoutant ainsi une dimension historique à l’intrigue bien connue.

Une réussite !

Don Vega + ex-libris offert de Pierre Alary - BDfugue.comDon Vega - BD, avis, informations, images, albums - BDTheque.com


Le baron

De Masbou – Delcourt (23,95 €)

couv_403185

Jean-Luc Masbou, dessinateur de « De cape et de crocs », reprend ici l’histoire du baron de Munchausen et invente une suite à ses célèbres aventures.

Le baron de Munchausen est le Cyrano de Bergerac allemand. Fabuleux conteur, il a fait de ses aventures des légendes, les enjolivant et leur donnant une dimension fantastique. Celles-ci ont été portées entre autre au cinéma, notamment par Terry Gilliam.

Ici, le baron s’est désormais retiré dans son château. Son épouse ne veut plus qu’il descende à la taverne du village pour y raconter ses sempiternelles histoires, et revenir fin saoul au beau milieu de la nuit.

Jusqu’au jour où un colporteur arrive au village, portant parmi ses breloques un livre : « les aventures du baron de Munchausen ». Les villageois sont stupéfaits : un livre a été écrit racontant les aventures de leur baron ! Et lorsque le baron lui-même apprendra l’existence d’un livre portant sur sa personne, celui-ci ne pourra que reprendre du service !

Le Baron de Munchausen ne pouvait qu’être repris par Jean-Luc Masbou ! Ses aventures, aux confins du monde et jusque sur la Lune ne sont pas sans rappeler celles des héros de « De Cape et de Crocs ». L’ambiance y est forcément ! Et le dessin est toujours aussi réussi !

Le Baron de Jean-Luc Masbou - Album - Livre - DecitreLe baron – L'étagère imaginaire


 

Stern

De Julien et Frédéric Maffre – Dargaud (4 tomes parus)

couv_401410

Kansas, fin du XIXème Siècle, Elijah Stern est le croque-mort local.

Il mène une existence paisible, jusqu’au jour où il doit pratiquer une autopsie sur l’un de « ses » cadavres… Il se retrouve alors impliqué bien malgré lui dans une enquête qui le fera revenir sur son propre passé.

Chaque tome développe une aventure différente avec Elijah Stern comme fil rouge. Partant d’un scénario sombre, « Stern » propose dans ses différents tomes tour à tour des enquêtes passionnantes et des aventures palpitantes, autour de personnages aux profils très fouillés. L’intrigue est très réussie et bénéficie d’un rythme très hollywoodien.

Le dessin de Julien Maffre est particulièrement fouillé, extrêmement léché et très juste.

Une super série dont tous les tomes bénéficient d’une égale qualité.

Stern - BD, informations, cotes

Stern - BD, informations, cotes


Raven

De Mathieu Lauffray – Dargaud

couv_391664

Après « Long John Silver », Mathieu Laufray se relance dans une nouvelle série de piraterie.

XVIIe siècle, Raven est un pirate officiant sur la mer des Caraïbes. L’existence d’un prétendu trésor sur une île isolée vient à ses oreilles. Mais le gouverneur de Tortuga charge Lady Darksee, femme pirate, de lui ramener ce trésor en échange du « pardon royal ».

S’ensuit alors une course au trésor entre les deux jeunes pirates à joli minois.

Mais l’aventure va se révéler plus ardu que prévue.

Très bon récit de pirate, bénéficiant du dessin forcément somptueux de Lauffray. On attend avec impatience les épisodes suivants.

https://www.actuabd.com/local/cache-vignettes/L720xH755/rav6-219fc.jpg?1591281298Raven - BD, avis, informations, images, albums - BDTheque.com


Le trésor du cygne noir

De Paco Roca et Guillermo Corral Van Damme – Delcourt (25.50 €)

81xyne5jstl

La compagnie américaine Ithaca découvre l’épave d’un Galion au large du détroit de Gobraltar. Celui-ci renfermerait un trésor inestimable.

Le gouvernement espagnol tente de revendiquer le trésor, car le galion battait pavillon espagnol. Or le permis d’exploration est détenu par l’entreprise américaine.

Nous suivons alors la tâche ardue d’un diplomate espagnol diligenté sur cette affaire. On plonge alors dans les méandres bureaucratiques et les tractations politiques internationales.

Le récit est d’autant plus réaliste que Guillermo Corral Van Damme a été Directeur Général de la Politique et des Industries Culturelles en Espagne ; puis Conseiller au sein de l’Ambassade de Washington DC et de la Havane. Il connaît donc parfaitement son sujet, et nous dévoile tous les dessous de la politique diplomatique. Il s’est d’ailleurs basé sur des faits réels survenus en 2007 pour inventer son histoire.

Fondée sur des ressorts parfaitement réalistes, l’histoire se déroule tout de même comme une grande aventures truffée de rebondissements. C’est en cela que l’ouvrage est parfaitement réussi, et ravira tant les amateurs d’Histoire et de Politique, que ceux qui apprécient l’aventure et les intrigues policières.

Le dessin de Paco Roca s’inscrit dans la lignée des classiques du genre. Une réussite !

tcn4-947da 4bxnkqgzzgmz6yevt7pcckj2n30


Le Dernier Atlas

De Gwen de Bonneval, Fabien Vehlmann et Hervé Tanquerelle – Dupuis (2 tomes parus)

Couverture de Le dernier Atlas -2- Tome 2

« Le dernier Atlas » est une uchronie dans laquelle la France a développé, au sortir de la guerre, de gigantesques robots : les Atlas. Ceux-ci étaient destinés aux lourds travaux de construction. Mais le programme fut subitement interrompu suite à la catastrophe de Batna en 1975 pendant la guerre d’Algérie. Les titans sont alors abandonnés comme épaves.

Ismaël Tayeb, petit truand nantais, se voit donner pour mission de récupérer une pile nucléaire par son boss. Il décide alors de se la procurer sur l’un de ces titans, le George Sand, abandonné en Inde… Parallèlement, d’étranges phénomènes sismiques ont lieu au Maghreb…

A cheval entre de nombreux styles, allant du polar bourré de suspens, à la SF en passant par l’aventure pure et l’intrigue politico-historique, « Le dernier Atlas » bénéficie d’un scénario complexe mais extrêmement bien ficelé, où se déploie tout le génie de Fabien Vehlmann (Green Manor, Seuls…). Le dessin d’Hervé Tanquerelle est très efficace comme toujours et parvient à saisir admirablement toute la complexité des personnages.

Une série très prometteuse qui devrait finir en trois tomes.

dernier_atlas-116 planche-2