Coups de coeur

  • Alvaro Ortiz

    « Rituels » d’Alvaro Ortiz

    Rackham – 22 €

    Afficher l'image d'origine

    Alvaro Ortiz fait partie de ces auteurs dont on attend toujours les nouvelles sorties avec impatience ! Excellent auteur espagnol au style très marqué et immédiatement reconnaissable, il produit des récits au rythme soutenu et bourrés d’humour et de suspense.

    Son premier album aux éditions Rackham fut « Cendres » en 2013. 3 anciens amis partent sur les routes pour disperser les cendres d’un quatrième ami commun, selon ses dernières volontés. Tout ce dont ils disposent pour trouver le lieu de dispersion est une carte marquée d’une petite croix. Tous les ingrédients du Road Movie sont rassemblés, avec en prime un dénouement pour le moins inattendu…

    En 2015, paraît « Murderabilia », l’histoire de Malmo Rodriguez qui n’a, pour seules possession, que les 2 chats noirs hérités de son oncle. Malmo rencontre un étrange personnage susceptible de lui acheter ces chats contre une coquette somme d’argent, au motif que ceux-ci ont dévoré le cadavre de leur propriétaire… Entre alors en scène cet homme étrange et sa non moins surprenante collection : celle d’objets liés à des meurtres. La vie de Malmo en sera bouleversée à jamais…

    « Rituels » est le tout nouvel album d’Alvaro Ortiz. On y suit Lorenzo et Manuel qui ont récemment aménagé dans un nouvel appartement. A l’étage inférieur, se trouve l’entrepôt d’un antiquaire, mais personne n’y entre jamais… Ce lieu va intriguer Lorenzo jusqu’à l’obsession… En parallèle, des choses étranges ont lieu qui semblent liées à une petite statuette phallique. Forces cosmiques, rites anciens et surnaturels et situations absurdes s’entremêlent dans un récit foisonnant.

    Un auteur à découvrir !

    Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

  • La Petite Bédéthèque des Savoirs / Sociorama

    La Petite Bédéthèque des savoirs – Le Lombard (10 € le volume)

    [à partir de 16 ans]

    Avec le succès mérité connu par la Revue Dessinée, le genre documentaire en bande dessinée a le vent en poupe. Les projets fleurissent, avec plus ou moins de qualité.

    La petite bédéthèque des savoirs, dont les 4 premiers volumes viennent de paraître chez Le Lombard fait partie des collections les plus réussies.

    Le postulat est d’associer, pour chaque volume, un spécialiste et un dessinateur, qui produisent ensemble une BD didactique, de vulgarisation scientifique sur un sujet précis.

    Cette collection sera divisée en 7 grandes thématiques : Science, Histoire, Nature, Culture, Pensée, Société, Technique. Elle couvrira ainsi un large champ des connaissances humaines.

    Le ton, tantôt grave tantôt drôle tient beaucoup au style du dessinateur choisi, qui, loin de se cantonner au seul rôle d’illustrateur, donne sa propre couleur à l’ouvrage.

    Les 4 volumes déjà disponibles sont :

    L’Intelligence Artificielle (Technique) par Jean-Noël Lafargue et Marion Montaigne

    L’Univers (Science) par Hubert Reeves et Daniel Casanave

    Les Requins (Nature) par Bernard Séret et Julien Solé

    Le Heavy Metal (Culture) par Jacques de Pierpont et Hervé Bourhis

      

    En Mai 2016 paraîtront : Le Droit d’auteur, le Hasard, le cinéma new Hollywood, le tatouage.

    En octobre paraîtront : L’artiste contemporain, Histoire de la prostitution, Le féminisme, le minimalisme.

     


     

    Sociorama – Casterman (12€ le volume)

     

    Parallèlement à la Petite Bédéthèque des Savoirs est parue chez Casterman la collection Sociorama qui fonctionne sur le même principe mais se centre sur l’aspect sociologique. Il s’agit de la rencontre, pour chaque volume, d’un sociologue avec un auteur de BD.

    Les Sociorama sont des fictions ancrées dans la réalité de terrain à travers lesquelles sont délivrées des analyses sociologiques vulgarisées.

    Les deux premiers volumes de la collection sont :

    La Fabrique Pornographique par Lisa Mandel d’après une enquête de Mathieu Trachman : sur les tournages de films pornographiques

    Chantier interdit au public par Claire Braud d’après une enquête de Nicolas Jounin : sur les ouvriers de chantiers

    Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

    Dans l’année 2016 paraîtront : « Séducteur de rue », « Turbulences » (sur la phobie des avions), « Encaisser » (sur les caissières de supermarchés) et « la banlieue du 20h ».

  • L’Heure des lames

    « L’heure des lames » de Rob Davis

    Warum – 20 €

    Un nouveau petit OVNI BD véritablement excellent par Rob Davis paru aux éditions Warum.

    Le monde de « L’heure des lames » est un monde étrange et oppressant.

    Ce sont les enfants qui y construisent leurs parents, sortes de robots bricolés avec des objets du quotidien. La mère de Scarper Lee est un sèche-cheveux de Bakélite ; son père, une gigantesque construction de cuivre agrémentée d’une voile, qu’il est contraint de maintenir attaché.

  • Ce qu’il faut de Terre à l’homme

    « Ce qu’il faut de terre à l’homme » de Martin Veyron

    Dargaud – 19.99 €

    Pacôme est un paysanAfficher l'image d'origine de Sibérie qui vit avec sa femme et son fils. Il cultive la Terre, ne possède aucune richesse mais a tout ce dont il a besoin pour vivre. Il tire sa subsistance de la Terre et cela lui suffit bien.

  • Love story à l’iranienne

    Love story à l’iranienne

    De Jane Deuxard et Deloupy chez Delcourt (collection Mirages) – 17.95 €

     

    Afficher l'image d'origine

    Sous le pseudonyme Jane Deuxard se cache en réalité un couple de journalistes qui se rend régulièrement en Iran de façon clandestine pour y mener des enquêtes sur la population.

    Dans cette BD, le couple a recueilli les témoignages de la jeunesse iranienne actuelle qui parle de son quotidien, mais surtout de l’amour… Car sous la présidence de Hassan Rohani peu de choses ont évolué et il est encore très difficile d’aimer en Iran.