Rencontres – Dédicaces

  • L’écrit des femmes 2020 avec Chantal Montellier

    L’image contient peut-être : texte

    Nous participons cette année encore au festival « L’écrit des femmes » qui aura lieu du 19 au 21 mars 2020 à l’Odyssée à Périgueux.

    De multiples façons de faire le point sur les luttes des femmes d’aujourd’hui.

    3 jours pour mettre en évidence les enjeux soulevés au travers de la thématique Femmes et Santé : les préjugés liés au genre qui influencent les pratiques médicales, la recherche, les études médicales et aussi le comportement des patientes, les violences et viols exposant à des mauvais états de santé générale, des problèmes psychologiques et les conséquences psycho-traumatique….

     

    Pour ce qui concerne la BD une rencontre/dédicace est organisée avec Chantal Montellier le jeudi 19 mars : le matin au théâtre de l’Odyssée, puis à partir de 16h30 à la librairie les Bullivores.

    Nous serons aussi présents au théâtre de l’Odyssée pendant les 3 jours pour vous présenter une sélection de BD sur le féminisme.

    Chantal Montellier

    Résultat de recherche d'images pour "chantal montellier"

    Chantal Montellier, née le Comme autrice de bande dessinée, elle participe notamment à Charlie Mensuel, Métal Hurlant, Ah ! Nana, (À suivre) et Psikopat.

    Ses œuvres, qui témoignent de son intérêt « pour la marginalité et l’exclusion », sont clairement engagées.

    Chantal Montellier affirme son engagement politique et féministe (par exemple dans Les Damnés de Nanterre, bande dessinée d’investigation sur Florence Rey, elle démonte la version officielle de la fusillade de la Nation qui a opposé la police à un groupe anarchiste)

    Résultat de recherche d'images pour "damnés nanterre"

    Chez Actes Sud elle publiera à partir de 2006, avec Tchernobyl mon amour, de nombreux albums également remarquables, dont une autobiographie intitulée, La Reconstruction.

    Septembre 2017 verra la publication d’un roman aux éditions Goater, Les vies et les morts de Cléo Stirner, et d’une bande dessinée dans sa veine dystopique, Shelter market, aux Impressions nouvelles.

    Résultat de recherche d'images pour "shelter market"

    En 2007, elle cofonde avec Jeanne Puchol et Marie-Jo Bonnet le Prix Artémisia qui récompense chaque année une bande dessinée réalisée par une ou plusieurs femmes.

    En 2020 elle publie « Dans la tête de Gabriel Matzneff » aux éditions les cahiers de l’égaré, en hommage à vanessa Springora qui par son livre « le Consentement » a dénoncé la pédophilie de Gabriel Matzneff.

    Dans la tête de Gabriel Matzneff / Chantal Montellier

    Je suis Gabriel Matzneff, je suis un écrivain célèbre paraît-il. J’ai 13 ans et ILS m’ont mis à l’HP car ILS disent que je suis fou et que j’ai des « pulsions patho- logiques » irrépressibles. Cela à cause de cet homme, un ami de la famille ? un parent ? qui m’aurait initié à ces… « choses ». C’est le psychiatre, Laurent Goris, qui me l’a dit… Il appelle ce mystérieux personnage L’Initiateur ou Le Prédateur.

    Article de Médiapart sur le livre

     

    Le Festival l’écrit des femmes est organisé par Femmes Solidaires Dordogne

    Résultat de recherche d'images pour "femmes solidaires logo"

     

  • Rencontre avec Fabien Toulmé

    Samedi 18 mai à 16h à la Médiathèque Louis Aragon de Boulazac

     

    Rencontre / Dédicace avec Fabien Toulmé

    Dans le Cadre du Festival Orizons, La médiathèque Louis Aragon de Boulazac met à l’honneur Fabien Toulmé, auteur notamment de la BD « L’Odyssée d’Hakim qui fera l’objet d’une exposition dans ses locaux.

     

    Fabien Toulmé voit le jour en 1980 à Orléans. Passionné de bande dessinée, il décide de suivre de longues et pénibles études d’ingénieur Civil et d’urbanisme afin d’acquérir les bases essentielles de la construction d’une BD. En 2001, il part pour plusieurs mois sous les tropiques (Bénin, Guyane, Brésil, Guadeloupe). Enfin, lassé par l’eau bleue cocotiers, il revient s’installer en France en 2009 à Aix-en-Provence. Depuis il publie castrations et BD dans divers magazines (Lanfeust Mag, Psikopat, Spirou…) ou dans ouvrages collectifs (« Alimentation générale », « Éditions Vide Cocagne », « Vivre dessous », « Éditions Monolosanctis », « Les autres gens »,…). Avec « Ce n’est pas toi que j’attendais », il réalise son premier album (2014).

     

     

     

    Fabien Toulmé est l’auteur de :

    L’Odyssée d’Hakim

    L’histoire vraie d’un homme qui a dû tout quitter : sa famille, ses amis, sa propre entreprise… parce qu’en Syrie la guerre éclatait, parce qu’on l’avait torturé, parce que le pays voisin semblait pouvoir lui offrir un avenir et la sécurité.
    Un récit du réel, entre espoir et violence, qui raconte comment la guerre vous force à abandonner votre terre, ceux que vous aimez et fait de vous un réfugié.

    Des planches de la BD seront exposées à la Médiathèque Louis Aragon de Boulazac. Vernissage en présence de l’auteur le samedi 18 mai à partir de 16h.

    La sortie du tome 2 est prévue le 5 juin 2019.


    Les deux vies de Baudouin

    Les deux vies de Baudouin

    Baudouin est un trentenaire solitaire, enfermé dans un quotidien monotone. Son frère, Luc, est à l’inverse un esprit libre, voyageur et séducteur. Un jour, Baudouin se découvre une tumeur qui ne lui laisse que quelques mois à vivre. L’anti-héros décide alors de tout plaquer pour partir avec son frère. Un récit touchant sur les liens familiaux et sur le thème universel de la réalisation personnelle.


    Ce n’est pas toi que j’attendais

    Ce n'est pas toi que j'attendais

    Dans la vie d’un couple, la naissance d’un enfant handicapé est un ouragan, une tempête. Quand sa petite fille naît porteuse d’une trisomie non dépistée, la vie de Fabien s’écroule. De la colère au rejet, de l’acceptation à l’amour, l’auteur raconte cette découverte de la différence. Un témoignage poignant qui mêle avec délicatesse émotion, douceur et humour.


    Venenum

    « VENENUM : la grande histoire du poison

    VENENUM : la grande histoire du poison… » La nouvelle bande dessinée de Fabien Toulmé, co-édité par Lyon BD et le Musée des Confluences de Lyon dans le cadre de l’exposition Venenum au Musée des Confluences du 15 avril 2017 au 13 avril 2018.
    Saviez-vous que le poison était utilisé pour la médecine, la chasse, la pêche, la guerre, pour des rituels … et même en politique ? Que Circé avait commencé sa « carrière » d’empoisonneuse en tuant son mari, épaulée de loups et de lions eux aussi ensorcelés ? Que la purée de brocolis, contre toute attente, n’était PAS un poison ? Connaissez-vous la différence entre venimeux et vénéneux ?
    Après une visite au Musée des Confluences de Lyon, Fabien Toulmé sait dorénavant tout sur les poisons, leur histoire, leurs formes et leurs usages, et le raconte dans cet album, un condensé d’humour et de vulgarisation scientifique !


    Médiathèque Louis Aragon
    Espace Agora – Boulazac Isle-Manoire

    Ouverture : lundi (14 h – 17 h), mercredi (10 h – 19 h), jeudi et vendredi (12 h – 18 h), samedi (10 h – 18 h)
    Accès libre

    Actions culturelles le vendredi 17 mai pour des élèves du collège de Thiviers, du lycée Laure Gatet, et le lycée agricole La Peyrouse de Coulounieix-Chamiers.

  • Vagabondage 932

    Jeudi 29 novembre à 19h, exposition et rencontre avec le collectif Vagabondage 932 au  bar PMU de Coulounieix Chamiers.

    Vagabondage...

    Vagabondage est une résidence d’artistes menée par la Compagnie Ouïe/Dire sur l’agglomération du Grand Périgueux. Ce projet est conduit par Jean-Léon Pallandre et Marc Pichelin qui sillonnent le territoire et interrogent les gens sur leur présence, leurs circulations et leurs origines. Ils invitent d’autres artistes à travailler avec eux et les accueillent au 932, l’appartement mis à disposition par Grand Périgueux Habitat au cœur de la Cité Jacqueline Auriol à Coulounieix Chamiers.

    Le collectif propose des rencontres périodiques au PMU afin de présenter son travail.

    Auteurs présents ce jeudi 29 novembre :

    • Guillaume Guerse
    • Marc Pichelin
    • Troub’s
    • Laurent Lolmède
    • Pierre Maurel
    • Jean-Michel Bertoyas

    Autour d’un verre, les auteurs pourront dédicacer leurs albums…

    Couverture de Pan ! T'es mort ! Couverture de Les aventuriers du Mékong Couverture de Mon voisin Raymond Couverture de Humains, la roya est un fleuve

    Jour de marché Michel (Maurel) -2- Michel et les temps modernes Blackbird

  • Là où poussent les coquelicots

    Mercredi 28 novembre à 18h, dans le cadre du mois du Film documentaire, les Archives départementales organisent une projection de « Là où poussent les coquelicots » de Vincent Marie, suivi d’un débat en présence du producteur au Centre de la Communication de Périgueux.

    couv

    Le film interroge neuf auteurs de bande dessinée (Charlie Adlard, Kris, Maël, Robbie Morrison, Delphine Priet-Mahéo, Henrik Rehr, Joe Sacco, Jacques Tardi et David Vandermeulen) sur leur appréhension du premier conflit mondial, égrainant ainsi à travers leur bibliographie la chronologie des quatre années de guerre.

    La rencontre sera suivie d’un pot au cours duquel nous vous proposerons une sélections de BD sur le thème de la guerre de 14-18.

    Gratuit – Durée : 52 minutes

    18h au Centre de la Communication – 1 cours Saint Georges

     

  • Mardi 15 mai à Boulazac : Barrack Rima et Christophe Dabitch

    Dans le cadre du Festival Printemps au Proche Orient qui a lieu du 14 mai au 2 juin, la Médiathèque Louis Aragon de Boulazac va présenter l’exposition « Frontières Invisibles » des auteurs BD Barrack Rima et Christophe Dabitch.

    Un vernissage de l’exposition aura lieu le mardi 15 mai à la médiathèque de Boulazac en présence des auteurs qui pourront dédicacer leurs ouvrages.

    Résultat de recherche d'images pour "printemps au proche orient 2018"

    Barrack Rima

    Né à Beyrouth en 1972, il fait des études de bande dessinée et d’illustration à l’académie royale des beaux-arts de Bruxelles.

    c-dp-beyrouth

    « Beyrouth, la trilogie » parait en 2017 aux éditions Alifbata. Il regroupe « Beyrouth » (1995), « Beyrouth bye bye » (2015) et « Beyrotuh rewind » (2017), un regard acerbe et sensible sur la capitale libanaise, quittée à l’âge de vingt ans.

    Avec cet

    te trilogie, Rima, conteur visuel, nous invite à le suivre dans le labyrinthe de Beyrouth et dans celui de sa mémoire, hanté et aimanté par cette ville rongée aujourd’hui par les promoteurs immobiliers, envahie par les déchets et leur puanteur, dans laquelle il cherche encore et encore les traces du passé, de son passé… Chauffeurs de taxi, conteurs et marchands ambulants, monde grouillant d’exilés et de réfugiés, ville où règnent miséreux

    et débrouillards, mais aussi l’argent roi, le béton des promoteurs, la corruption et la censure, Oum Kalthoum et Handala : ainsi se côtoient l’endroit et l’envers de Beyrouth, le présent et le passé, les rêves et la réalité…

    Dans une narration polyphonique où s’emboîtent les histoires, Rima passe des mouvements de contestation des années 60 à ceux d’aujourd’hui, des idéaux qui animaient autrefois la jeunesse au désenchantement présent, proposant un retour intime sur l’histoire récente du Liban. Entre documentaire et science-fiction, il nous donne à voir, avec de grands aplats noirs, Beyrouth comme il la voit, aux mains des tortues ninjas et crocodiles de toutes sortes, promoteurs immobiliers nourris aux pétrodollars et marchands d’illusions qui saccagent la ville, son espace public et son patrimoine, sa mémoire et ses histoires.

    Loin de s’enfermer dans une tradition régionale, Barrack Rima dépasse les frontières du Liban contemporain, invitant le lecteur à faire un retour sur soi. Que sont devenus nos rêves, nos espérances et nos révoltes ?

    Christophe Dabitch

    Auteur et scénariste né à Bordeaux en 1968. Il est l’auteur de nombreux scénario de bande dessinée parmi lesquels

    • Abdallahi
    • Jéronimus
    • Immigrants
    • Être là…
    • La ligne de fuite
    • Mauvais garçons
    • La colonne
    • Le captivé

    Couverture de Abdallahi -1- Dans l'intimité des terres Couverture de Immigrants Couverture de Être là avec Amnesty international - Être là avec Amesty international Couverture de La ligne de fuite Couverture de La colonne -1- Un esprit blanc Couverture de Mauvais Garçons -1- Solea Couverture de Jéronimus -1- Première partie Couverture de Le captivé

    Frontières Invisibles

    exposition de Christophe Dabitch et Barrack Rima

    BD frontiere« Frontières Invisibles » (Beyrouth) est une traversée de la ville en forme d’interrogation et de reflexion, presque 30 ans après les guerres libanaises, sur les lignes de séparation qui, si elles n’existent plus physiquement, persistent peut-être mentalement.

    Ce récit revient sur l’histoire et le passé mais il est surtout contemporain en questionnant ce qui favorise cette persistance des frontières invisibles malgré les discours officiels et l’apparition de nouvelles lignes de séparation, en rencontrant des personnes très différentes qui disent leur perception, leur géographie et leur point de vue.

    Le fil narratif de ce voyage est le Van n°4, très populaire à Beyrouth, un minibus privé dit « chiite » (par ses propriétaires et son trajet) mais ouvert à tous, qui relie la banlieue sud au centre-ville en longeant l’ancienne ligne de démarcation est/ouest.

    Ce van devient dans le récit un espace autant physique que mental qui est envahi par le passé, le hors champ, des histoires racontées… Ce reportage graphique a été publié dans le n°19 de « La Revue dessinée » (mars 2018) comme la première étape d’un livre à venir.

    Résultat de recherche d'images pour "revue dessinée mars 2018"