Rencontres – Dédicaces

  • Mardi 15 mai à Boulazac : Barrack Rima et Christophe Dabitch

    Dans le cadre du Festival Printemps au Proche Orient qui a lieu du 14 mai au 2 juin, la Médiathèque Louis Aragon de Boulazac va présenter l’exposition « Frontières Invisibles » des auteurs BD Barrack Rima et Christophe Dabitch.

    Un vernissage de l’exposition aura lieu le mardi 15 mai à la médiathèque de Boulazac en présence des auteurs qui pourront dédicacer leurs ouvrages.

    Résultat de recherche d'images pour "printemps au proche orient 2018"

    Barrack Rima

    Né à Beyrouth en 1972, il fait des études de bande dessinée et d’illustration à l’académie royale des beaux-arts de Bruxelles.

    c-dp-beyrouth

    « Beyrouth, la trilogie » parait en 2017 aux éditions Alifbata. Il regroupe « Beyrouth » (1995), « Beyrouth bye bye » (2015) et « Beyrotuh rewind » (2017), un regard acerbe et sensible sur la capitale libanaise, quittée à l’âge de vingt ans.

    Avec cet

    te trilogie, Rima, conteur visuel, nous invite à le suivre dans le labyrinthe de Beyrouth et dans celui de sa mémoire, hanté et aimanté par cette ville rongée aujourd’hui par les promoteurs immobiliers, envahie par les déchets et leur puanteur, dans laquelle il cherche encore et encore les traces du passé, de son passé… Chauffeurs de taxi, conteurs et marchands ambulants, monde grouillant d’exilés et de réfugiés, ville où règnent miséreux

    et débrouillards, mais aussi l’argent roi, le béton des promoteurs, la corruption et la censure, Oum Kalthoum et Handala : ainsi se côtoient l’endroit et l’envers de Beyrouth, le présent et le passé, les rêves et la réalité…

    Dans une narration polyphonique où s’emboîtent les histoires, Rima passe des mouvements de contestation des années 60 à ceux d’aujourd’hui, des idéaux qui animaient autrefois la jeunesse au désenchantement présent, proposant un retour intime sur l’histoire récente du Liban. Entre documentaire et science-fiction, il nous donne à voir, avec de grands aplats noirs, Beyrouth comme il la voit, aux mains des tortues ninjas et crocodiles de toutes sortes, promoteurs immobiliers nourris aux pétrodollars et marchands d’illusions qui saccagent la ville, son espace public et son patrimoine, sa mémoire et ses histoires.

    Loin de s’enfermer dans une tradition régionale, Barrack Rima dépasse les frontières du Liban contemporain, invitant le lecteur à faire un retour sur soi. Que sont devenus nos rêves, nos espérances et nos révoltes ?

    Christophe Dabitch

    Auteur et scénariste né à Bordeaux en 1968. Il est l’auteur de nombreux scénario de bande dessinée parmi lesquels

    • Abdallahi
    • Jéronimus
    • Immigrants
    • Être là…
    • La ligne de fuite
    • Mauvais garçons
    • La colonne
    • Le captivé

    Couverture de Abdallahi -1- Dans l'intimité des terres Couverture de Immigrants Couverture de Être là avec Amnesty international - Être là avec Amesty international Couverture de La ligne de fuite Couverture de La colonne -1- Un esprit blanc Couverture de Mauvais Garçons -1- Solea Couverture de Jéronimus -1- Première partie Couverture de Le captivé

    Frontières Invisibles

    exposition de Christophe Dabitch et Barrack Rima

    BD frontiere« Frontières Invisibles » (Beyrouth) est une traversée de la ville en forme d’interrogation et de reflexion, presque 30 ans après les guerres libanaises, sur les lignes de séparation qui, si elles n’existent plus physiquement, persistent peut-être mentalement.

    Ce récit revient sur l’histoire et le passé mais il est surtout contemporain en questionnant ce qui favorise cette persistance des frontières invisibles malgré les discours officiels et l’apparition de nouvelles lignes de séparation, en rencontrant des personnes très différentes qui disent leur perception, leur géographie et leur point de vue.

    Le fil narratif de ce voyage est le Van n°4, très populaire à Beyrouth, un minibus privé dit « chiite » (par ses propriétaires et son trajet) mais ouvert à tous, qui relie la banlieue sud au centre-ville en longeant l’ancienne ligne de démarcation est/ouest.

    Ce van devient dans le récit un espace autant physique que mental qui est envahi par le passé, le hors champ, des histoires racontées… Ce reportage graphique a été publié dans le n°19 de « La Revue dessinée » (mars 2018) comme la première étape d’un livre à venir.

    Résultat de recherche d'images pour "revue dessinée mars 2018"

     

  • Rencontre avec Troub’s au PMU de Coulounieix Chamiers

    « Vagabondage 932 » est une résidence d’artistes ancrée au coeur du quartier prioritaire Jacqueline Auriol de Coulounieix Chamiers.

    Résultat de recherche d'images pour "vagabondages troubs"

    Troubs fait partie de l’aventure et y séjournera pour 3 mois à partir du 1er avril 2018.

    Dans ce cadre, vous pourrez le rencontrer vendredi 27 avril à partir de 18h,  pour discuter ou vous faire dédicacer ses derniers albums au PMU de Coulounieix Chamiers, avenue du Général de Gaulle, au coeur de la cité.

    Ces derniers mois, Troub’s a sorti deux nouvelles BD :

    • Mon voisin Raymond est un récit autobiographique très local dans lequel Troub’s nous parle de son voisin, un vieux monsieur périgourdin dans la campagne riberacoise.

     

     

     

     

     

     


    • Humains : la Roya est un fleuve avec Edmond Baudoin : Troub’s et Baudoin racontent leur périple au coeur de la vallée de la Roya, où ils ont entre autres rencontré les membre de « Roya citoyenne » qui viennent en aide aux migrants et les aident à passer la frontière.

    Résultat de recherche d'images pour "troubs baudoin"

     

  • ATTENTION ANNULATION Rencontre avec Bruno Loth

    Malheureusement Bruno Loth ne pourra pas venir ces vendredi et samedi. Ce n’est que partie remise !

    Dans le cadre du Festival Cinespagnol, nous aurons le plaisir de recevoir Bruno Loth en dédicace à la librairie.

    Résultat de recherche d'images pour "bruno loth"

    Il sera présent le vendredi 30 mars de 16h à 18h et le samedi 31 mars de 10h30 à 12h30 à la Librairie.

     

    Bruno Loth est l’auteur de :

    • Ermo (La boite à bulles)

    Juillet 1936, en Espagne, éclate une rébellion militaire contre le gouvernement républicain. Ermo, enfant des rues se cache dans la roulotte d’un magicien ambulant, il veut voyager et découvrir le monde. Commence un périple à travers une Espagne meurtrie par la bêtise humaine, la haine et le profit. Pour le jeune garçon, le rêve va tourner au cauchemar… Cette guerre civile débouchera sur 36 années de dictature.

     

     

     


     

    • Dolorès (La boite à bulles)

    Lorsque la directrice de la maison de retraite lui fait comprendre qu’elle ne pourra pas garder plus longtemps sa mère, Nathalie se demande comment elle va se débrouiller ! Toutefois, ce qui l’interpelle le plus c’est que celle-ci se prend pour Dolorès et ne parle désormais qu’en espagnol, elle qui n’en a jamais prononcé un traître mot…

    Prétextant une confusion mentale où passé refoulé et présent confus se confondent, Bruno Loth établit un parallèle entre l’Espagne de 1939 et celle d’aujourd‘hui. Même si les deux époques sont différentes, elles se caractérisent par une forme de résistance sociale, une volonté à rendre le monde meilleur qu’illustrent les Républicains d’un côté et le mouvement Podemos de l’autre.

     


     

    Couverture de Apprenti / Ouvrier -INT- Mémoires d'un ouvrier

    • Apprenti / Ouvrier (La boite à bulles)

    Bruno Loth revient sur la jeunesse de son père, Jacques Loth, au moment où ce dernier entre dans la vie active en signant son contrat d’apprentissage au Chantier naval de Bordeaux. Nous sommes en 1936.

     

     

     


     

    • John Bost (La boite à bulles)

    Bergerac, 1842. John Bost entreprend son travail auprès des orphelins et des malades de tous âges. Le pasteur calviniste leur offre le gîte et le couvert, mais aussi l’affection et l’instruction. En quelques années, il construit un ensemble dédié aux personnes en difficulté. Sur un vaste terrain, se trouvent, entre autres, un temple, une école, des pavillons destinés aux déficients mentaux, aux aveugles et aux épileptiques. Le financement des infrastructures est assuré par un petit groupe de philanthropes, mais également par sa riche épouse qui n’hésite pas à éponger les dettes.

    Le protagoniste décède en 1881. Son successeur, Ernest Rayroux, est guidé par monsieur Imbert, le directeur d’un des asiles. Il lui raconte l’histoire des lieux et la vie de celui qui les a construits.

  • 16 et 17 septembre : Les Journées du Patrimoine en BD à Vesunna

    Dans le cadre de l’exposition « dessiner le Patrimoine », le musée gallo-romain Vesunna consacre les 34èmes Journées européennes du Patrimoine, les 16 et 17 septembre 2017, à la bande dessinée et à l’illustration.

    Résultat de recherche d'images pour "journées du patrimoine"

    A cette occasion, deux auteurs BD, Isabelle Dethan et Mazan, sont invités sur le site et animeront une table de discussion autour de la bande dessinée.  Tous deux sont passionnés d’histoire ancienne et d’archéologie et sont auteurs de bons nombre de BD sur le sujet.

    Programme :

    • Les discussions avec les auteurs auront lieu les deux après-midi de samedi et dimanche à partir de 14h30 environ. Celles-ci seront suivies de séances de dédicaces.
    • Les Bullivores seront présents tout le week-end pour présenter une sélection de BD sur le monde antique romain et grec.
    • Un coin lecture animé par la Bibliothèque municipale de Périgueux sera ouvert sur le site.
    • Différents ateliers BD seront proposés aux enfants :
      • un atelier de dessin pour les 6/10 ans
      • un atelier BD pour les 11/14 ans
    • Au cours du week-end, une BD géante à laquelle chaque visiteur sera invité à participer sera réalisée dans le hall du musée

     

    Les auteurs :

    Isabelle Dethan

    Mazan

    Isabelle Dethan est notamment l’autrice de :

    • Aquitania (Eidola)

    Couverture de AquitaniaLivre ludo-éducatif en 2 parties, roman graphique et carnet de fouilles basé sur les fouilles archéologiques gallo-romaines

    Scénario : Médiolanum Santonum*, 1er siècle ap J-C : sur les berges de la Carantanò*, Marcus et ses parents mènent une vie prospère, grâce à l’entreprise familiale de transport fluvial ; hélas , le jeune garçon va s’aperçevoir que le nouvel associé romain de son père est impliqué dans une série de cambriolages, et qu’il compte sur les chalands de la famille pour transporter impunément son butin jusqu’à Ecolisma*…
    Il lui faudra du courage et surtout l’aide de Nanthildis , la petite esclave germanique : cette petite fille étrange possède en effet de curieux pouvoirs, apparemment nichés dans une collection de petits ossements décorés dont la fillette ne se sépare jamais…

     

    • Les Ombres du Styx (Delcourt – 3 tomes)

    Couverture de Les ombres du Styx -1- Le maître de l'éternité

    Scénario : Un tueur en série sous Septime Sévère (IIe siècle après J.-C.).
    205 après J.-C., Leptis Magna, grande cité impériale d’Afrique du Nord. Un vent de panique souffle sur la ville en proie à une vague de meurtres particulièrement cruels et singuliers. De jeunes garçons appartenant à l’élite sont enlevés et assassinés, leurs corps exposés sous forme de momies sur la place publique…
    Marcus Seïus Dento, l’enquêteur spécial de Septime Sévère est dépêché sur place.

     

    • Le tombeau d’Alexandre (Delcourt – 3 tomes)

    Couverture de Le tombeau d'Alexandre -1- Le Manuscrit de Cyrène

    Scénario : Alexandrie, juin 1858. Les pilleurs de sépultures se livrent à une bataille acharnée pour s’approprier les trésors des antiques catacombes. Parmi eux, sept ressortissants français découvrent les ruines d’une chapelle souterraine dédiée à Alexandre le Grand : le tombeau du Conquérant ne peut être loin. Réunis par cette promesse de richesses, les sept aventuriers se mettent en quête du seul manuscrit capable de les guider, dans un dédale souterrain gorgé d’eau, jusqu’au tombeau. Mais ils ne sont pas les seuls à le rechercher : complots, trahisons et meurtres ponctueront cette chasse au trésor peu commune.

     

     

    Mazan et Isabelle Dethan ont écrit ensemble entre autres :

    • Mimo (Eidola – 2 tomes)

    Un livre en 3 parties  :

    Une bande-dessinée
    Mimo le vilain petit dinosaure découvre un monde féroce dans lequel il va vivre une drôle d’aventure. Les textes enlevés d’Isabelle Dethan et les dessins savoureux de Mazan sont très documentés sur la faune et la flore de cette période de la préhistoire.

    Des fiches sur les dinosaures
    Description des différents dinosaures et autres reptiles découverts sur le site d’Angeac-Charente, dessinés par Mazan, sur des textes de Ronan Allain, agrémentés de quelques « Le saviez-vous ? ».

    Un carnet de fouilles paléontologiques
    Description du quotidien d’un chantier de fouilles paléontologiques. Les notes explicatives sont de Jean-François Tournepiche, sur une chronique et des dessins réalisés par Mazan au cours des deux dernières campagnes de fouilles à Angeac-Charente.

     

    • Khéti fils du Nil (Delcourt – 4 tomes)

    Scénario : Kheti, l’apprenti scribe, s’ennuie en recopiant les préceptes dictés par son maître. Soudain un chat puis une fillette pénètrent en courant dans le temple où il étudie. Quand le matou passe à travers la porte décorant un mur, les deux enfants sont entraînés à sa suite en essayant de le retenir. Les voilà propulsés dans un endroit désert, en ruines, très semblable à celui qu’ils ont quitté : ils sont dans le monde des dieux.

     

     


    Résultat de recherche d'images pour "vesunna logo"

    VESUNNA Site-musée gallo-romain
    20, rue du 26e R.I.- Parc de Vésone – 24000 Périgueux

     

  • Rencontre avec Mana Neyestani

    Dans le cadre du Festival Printemps au Proche Orient, le dessinateur iranien Mana Neyestani sera présent à Périgueux pour une rencontre suivie d’une séance de dédicace le jeudi 18 mai à 19h30 à l’auditorium de la Médiathèque Pierre Fanlac.

    L’auteur :

    Résultat de recherche d'images pour "mana neyestani"Mana Neyestani est un dessinateur de presse iranien, né à Téhéran en 1973.

    En 2006, un de ses dessins publié dans une revue jeunesse, sera à l’origine de sa condamnation par le régime iranien. De 2007 à 2010 il sera contraint de s’exiler en Malaisie d’où il publiera des illustrations sur des sites dissidents iraniens.

    Dans la foulée de l’élection frauduleuse de 2009, son travail est devenu une icône de la défiance du peuple iranien.

    Mana Neyestani a remporté de nombreux prix iraniens et internationaux, plus récemment, le Prix du Courage 2010 du CRNI (Cartoonists Rights Network International ). Membre de l’association Cartooning for Peace, il a reçu le Prix international du dessin de presse, le 3 mai 2012, des mains de Kofi Annan et le Prix Alsacien de l’engagement démocratique en 2015.

    Mana Neyestani est réfugié politique en France depuis 2011 et vit à Paris avec sa femme.

     

    Ses BD :

    En France, il est publié chez les éditions ça et là.

    • « Une métamorphose iranienne » paru en 2012, raconte son emprisonnement et sa fuite d’Iran
    • « Tout va bien ! » paru en 2013 est un recueil de dessins de presse
    • « Petit manuel du parfait réfugié politique » paru en 2015 raconte les difficultés administrative qu’il a rencontrées afin d’obtenir l’asile politique en France.

    • Le 12 mai 2017, paraîtra sa nouveauté « L’araignée de Mashad« , toujours aux éditions ça et là.

    « L’araignée de Mashad » est un fascinant docu-fiction à propos d’un tueur en série qui a sévi dans l’est de l’Iran au début des années 2000. Basé sur des entretiens filmés par deux journalistes proches de Mana Neyestani, L’Araignée de Mashhad retranscrit le parcours de Said Hanaï, qui, au prétexte de se conformer à des prescriptions religieuses, assassina seize femmes prostituées ou droguées en quelques mois dans la ville sainte de Mashhad, située au nord-est du pays.

    Les évènements à ne pas manquer :

    • Une exposition des planches de Mana Neyestani issues de « Tout va bien ! » seront exposées du 15 mai au 3 juin à la Galerie l’appart, située 10 rue Arago à Périgueux
    • Le vernissage de l’exposition aura lieu le 18 mai à 18h30 à l’appart, en présence de l’auteur
    • Le 18 mai à 19h30, une rencontre – discussion aura lieu à l’auditorium de la Médiathèque Pierre Fanlac, 12 avenue Georges Pompidou à Périgueux

    La rencontre, d’environ 45 minutes, sera animée par le Club de la Presse de Périgueux et Amnesty International. Y seront abordées principalement les thèmes du Droit de la presse et du droit d’asile.

    A l’issue de la rencontre, un apéritif sera proposé dans le hall de la médiathèque avec une séance de dédicace de Mana Neyestani.

    • Le jeudi 18 mai dans l’après midi, Mana Neyestani rencontrera les élèves du lycée professionnel Pablo Picasso de Périgueux et ceux du lycée agricole de Coulounieix Chamiers. Le vendredi 19 mai dans la matinée il rencontrera les élèves du lycée Laure Gatet de Périgueux.

    Résultat de recherche d'images pour "mana neyestani"Résultat de recherche d'images pour "mana neyestani"Résultat de recherche d'images pour "mana neyestani"Résultat de recherche d'images pour "mana neyestani"