Patience – Daniel Clowes

Cornélius

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

Il en aura fallu de la « patience » pour attendre ce nouvel album de l’immense Daniel Clowes, père fondateur de tout un pan de la BD, et auteur phare de la BD indépendante américaine. Il revient ici avec une superbe fiction mêlant polar, SF et romance.

2012, Jack et Patience sont un couple américain lambda. Dans les premières pages de la BD, ils apprennent qu’ils vont avoir un enfant. Malgré les inquiétudes légitimes, Jack est au comble du bonheur. Il voit en cette nouvelle vie qui s’annonce le moyen de s’éloigner un peu de la jeunesse foireuse qu’il avait jusqu’à présent. Mais ses espoirs seront anéantis lorsqu’il retrouve Patience morte, assassinée…

Jack est le premier à être accusé du crime, et après plusieurs mois en prison, sera finalement innocenté. Le meurtrier lui, ne sera jamais retrouvé.

Afficher l'image d'origine

2029, Jack, seul, cinquantenaire sans rêve et sans espoirs, cherche toujours le meurtrier de Patience. Au hasard de différentes rencontres, il va se retrouver en possession d’une machine à voyager dans le temps. Il voit tout de suite le potentiel de l’appareil pour tenter d’éviter le meurtre.

Jack va voyager à travers les époques et suivre Patience à différentes étapes de sa vie. Il va enquêter sur son meurtre, tenter de retrouver le coupable et si possible l’éliminer avant qu’il ne commette son forfait. A travers ce voyage temporel, on découvre également les moments clés d’une existence, ceux qui peuvent faire basculer une vie…

Le quinquagénaire grisonnant qu’est devenu Jack, va peu à peu s’immiscer en filigrane dans la vie de la jeune Patience. Comme dans les vieux classiques de la SF, Jack doit interférer le moins possible avec les personnages du passé. Il reste donc en arrière plan, inactif mais toujours présent. Il va découvrir des aspects de la vie de Patience dont il ignorait tout, et comprendre, au delà du meurtre lui-même, qui est vraiment la femme qui partageait sa vie.

Cette recherche effrénée à travers le temps, est en fait la recherche d’un bonheur perdu. Jack veut retrouver les espoirs d’une époque révolue qui fut l’apogée de sa vie. Son vœu pour l’avenir est d’être avec Patience, en couple de quadra avec leur fils ado. Il rêve d’une vie lisse et normée, celle qu’il aurait pu espérer s’il n’y avait pas eu ce meurtre.

On retrouve ici des thématiques et des sujets récurrents dans l’œuvre de Daniel Clowes : les difficultés de l’existence, l’angoisse, et la violence de la société envers ceux qu’elle considère comme des loosers.

Daniel Clowes : «Mes premiers livres parlaient de la découverte de soi, de qui on est à l’intérieur. Maintenant, ils parlent davantage du fait de devoir affronter qui l’on est et comment vivre avec ça.»

A travers un récit d’anticipation, Clowes trace un tableau pessimiste de la société et du monde. Une très belle œuvre !

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine